Entre la crainte de grève et la hausse du diesel, vous êtes de plus en plus nombreux à privilégier le car pour partir en vacances.

 Les vacances de la Toussaint ont débuté vendredi soir. Si 20% des Français partent en vacances, selon le baromètre Mondial Assistance, beaucoup vont se déplacer pour aller voir leur famille ou emmener les enfants chez leurs grands-parents. Ce qui signifie beaucoup de déplacements en train et de plus en plus souvent en car. Une fois de plus, le succès des “cars Macron” se vérifie, au détriment parfois de la voiture, au moment où le prix des carburants augmente.

Les liaisons Paris/Angers, Paris/Lille et Paris /Rennes sont les plus demandées

Des progressions à deux chiffres dans un marché qui progressait déjà beaucoup l’an dernier : le succès des cars se confirme et s’amplifie. Chez Flixbus, par exemple, les réservations sont en hausse de 70% pour le long week-end de la Toussaint. Les liaisons Paris/Angers, Paris/Lille et Paris /Rennes sont les plus demandées, des destinations “familles” souligne Raphaël Daniel, le porte-parole de Flixbus en France : “ce qui explique cette augmentation si forte par rapport à l’an dernier, c’est l’effet grève à la SNCF, au printemps dernier : le car est alors rentré dans les mœurs pour une catégorie de clientèle qui n’avait pas cette habitude. Deuxième élément, qui est peut-être moins vérifiable : la hausse du diesel a fait que de plus en plus de gens renoncent à la voiture pour les week-ends prolongés et vont privilégier le car ou d’autres modes de transports alternatifs”.

Du côté de la SNCF, les grèves sont loin et les trains ne vont pas circuler à vide : 5 millions et demi de voyageurs emprunteront des TGV inOUI, soit une hausse de 4% sur un an. Et là aussi, pour les vacances de la Toussaint, en priorité des familles, dont 45.000 enfants qui voyageront seuls, grâce au service d’accompagnement à bord.