train accidenté italie
AFP

Un train à grande vitesse a déraillé jeudi matin dans le nord de l’Italie, tuant ses deux conducteurs, blessant des dizaines de personnes et perturbant la circulation sur la ligne très fréquentée entre Milan et Bologne, ont annoncé des responsables.

Le train a sauté les voies alors qu’il roulait à environ 280 km / h (175 mi / h), le moteur avant sautant sur une voie adjacente et se brisant dans des wagons de fret inactifs avant de s’arrêter à plusieurs centaines de mètres (yards) de distance.

Le wagon du passager avant s’est découplé du moteur et a été laissé allongé sur le côté, tandis que le reste du train a réussi à rester debout.

“Cela aurait pu être un massacre”, a déclaré Marcello Cardona, le représentant du gouvernement dans la province de Lodi où l’accident avant l’aube a eu lieu.

Seulement 33 personnes étaient à bord du train, qui a quitté Milan, la capitale financière italienne à 5 h 10 (04 h 10 GMT), le premier service à grande vitesse de la journée. Il se dirigeait vers la ville méridionale de Salerne quand il a décollé des rails après seulement 20 minutes, près de la petite ville de Livraga.

 

Les services d’urgence ont indiqué que 27 personnes avaient été blessées, mais qu’aucune n’avait été blessée, mettant sa vie en danger.

Les responsables ont déclaré que l’entretien avait été effectué sur la ligne pendant la nuit et que les enquêteurs cherchaient à savoir si ces travaux pouvaient avoir causé la catastrophe.

Il s’agit du premier accident mortel impliquant des trains à grande vitesse italiens depuis la mise en service du réseau en 2005.

Le système s’est avéré une rare réussite dans l’infrastructure par ailleurs vieillissante de l’Italie, avec des dizaines de trains reliant chaque jour les principales villes du nord aux principales villes du sud.

De nombreux services ont été annulés à la suite de l’accident et de nombreux trains en provenance du sud ont dû terminer leur voyage à Bologne plutôt que de continuer plus au nord.

Les travailleurs du train ont déclaré qu’ils organisent une grève de deux heures vendredi pour protester contre les décès.